Coup de cœur de la semaine : Maîtres du jeu de Karine Giebel

maitres-du-jeu-karine-giebel Karine Giebel nous a habitués à des polars psychologiques, torturés, particulièrement durs, en tombant rarement dans le déluge d’hémoglobine.

Si la plupart de ses romans dépassent les 300  pages, elle nous propose dans les Maîtres du jeu deux petites nouvelles, dans 100 petites pages terrifiantes.
J’ai personnellement adoré la première Post Mortem qui une fois de plus nous balade de personnage en personnage, et nous montre de façon particulièrement machiavélique à quel point la  vengeance est  un plat qui se mange … glacial !